Crête du Chasseral

 

Juillet 2020

 

Depuis le 16 mars, dû à l’épidémie de Coronavirus, le CAS Chasseral a été à l’arrêt ou ralenti. Mais il reprend vie, petit à petit, en respectant les directives de l’OFSP et du Comité Central du CAS. Comme elles changent toutes les semaines, ce n’est pas facile de prévoir et communiquer.

 

Voici un petit état de la situation début juillet, au moment d’écrire mon mot :

 

Les courses de section et des OJ ont été annulées jusqu’à fin août. On espère reprendre en septembre. Celles des Jeudistes ont été annulées, puis certaines ont pu avoir lieu, adaptées à la situation.

 

La cabane Oberaletsch est restée fermée pour la saison de ski, puis elle a ouvert fin juin avec la moitié de la capacité pour la saison d’été, on espère prolongée jusqu’en octobre.

 

La salle d’escalade est restée fermée. Elle devrait ouvrir courant juillet.

 

Le Mazot et la Jonquille ne pouvaient pas être loués jusqu’en mai. Depuis juin il y a des locations.

 

Nous n’avons pas pu faire les Assemblées Ordinaires d’avril et juin. Depuis l’AG de février, nous allons faire notre première assemblée de section en septembre. Il est recommandé de se tenir à 1.50m les uns des autres, mais, connaissant nos membres, nous n’avons plus d’obligation de respecter une distance.

 

N’ayant pas d’assemblées ou de courses à annoncer, par économie, nous n’avons pas imprimé de bulletin en mars et mai. Ils ont été remplacés par des lettres d’information de la situation. Dans ce bulletin de septembre, par économie, nous n’avons pas intégré le PV de l’AG car il ferait 28 pages. Comme annoncé dans la lettre du 16 mars, il est consultable et imprimable sur notre site internet. Nous voterons son acceptation.

 

Nous avons encore bien des inconnues sur la pertinence d’organiser des rassemblements plus importants comme le Banquet des Jubilaires, ou sur les retours éventuels de restrictions avec de nouvelles flambées de gens malades. Actuellement nous marchons sur un glacier, le brouillard s’est un peu levé mais il plane encore, et nous devons éviter les crevasses !

 

Je vous remercie pour votre compréhension face à cette situation particulière, et me réjouis de vous retrouver à la Jonquille le 1er septembre, les personnes ayant un doute sur leur état de santé doivent évidemment s’abstenir.

 
Carlo Albisetti, président
 

Météo Suisse       Bulletin avalanches

 Centrale CAS